Alerte aux grands enfumages nationaux !

Deux enfumages pour le prix d'un !

Grand débat national, proposition "RIC" de la France Insoumise, même combat ? Hélas on dirait bien...

Le Grand gébat national n'est pas un débat ouvert, le citoyen Macron ayant clairement annoncé que l'exécutif décidera en dernier ressort.

La proposition RIC de La France Insoumise ne modifie pas l'article 3 de la Constitution. En clair, le peuple ne retrouve aucun droit à exercer par lui-même la souveraineté nationale.

Enfumage National d'Etat : le GDN

Nous ne reviendrons pas sur les mesures que nous avons prises pour corriger cela afin d’encourager l’investissement et faire que le travail paie davantage. Elles viennent d’être votées et commencent à peine à livrer leurs effets. (source : gouvernement.fr/grand-debat-national-la-lettre-aux-francais-du-president-de-la-republique)Le grand débat n'est pas un débat

Le citoyen Macron affirme clairement que les résultats du débat seront soumis au veto de l'executif. On pourrait s'arrêter là. Vous dites ce que vous avez sur le coeur, et on en fera ce que bon nous semble. Circulez, manants.

Löic Blondiaux résume la situation de manière simple : ce n'est pas un vrai débat.

Grand enfumage national - Organisateurs élus

Et, bien entendu, les citoyens ne s'y trompent pas tous, et l'organisation de débats locaux reste massivement le fait des représentants élus. Le tweet de Martial Foucault est ici.

 

L'association Démocratie Ouverte a même publié une lettre ouverte tout à fait alarmante à ce sujet :

"Monsieur le Président de la République,
Le 15 janvier dernier, vous adressiez à l’ensemble des Français une lettre nous invitant à participer au Grand Débat National, déclenché suite au mouvement des Gilets jaunes. Le lancement d’un tel débat, qui crée une occasion d’inventer collectivement de nouvelles pratiques démocratiques, est enthousiasmant. Néanmoins, la précipitation, le flou, les incertitudes, le manque d’engagement et de transparence risquent fort de bloquer la participation d’un nombre significatif de Français, entachant ainsi la légitimité et l’efficacité du Grand Débat National."
"Pour appeler à participer et appuyer votre démarche, il manque en effet trois conditions essentielles. Afin de garantir aux Français son utilité, nous déploierons un dispositif à même de les satisfaire au mieux."

Bref, impossible de soutenir une telle démarche : NOUS N'AVONS AUCUNE GARANTIE QUE LES RESULTATS SERONT PRIS EN COMPTE.

Nous appelons les citoyens à se mobiliser plutôt sur des initiatives crédibles, transparentes et engagées telles que #LeVraiDebat (collectif de Gilets Jaunes) ou #ParlonsRIC (Association Parlement et Citoyens).

leVraiDebat        Parlement et citoyens logo

Enfumage national électoraliste : la proposition de loi constitutionnelle de La France Insoumise

Concernant la proposition de loi de la France Insoumise, juste quelques questions et remarques :Proposition "RIC" LFI

Remarque : malgré le titre, ce n'est pas une proposition qui propose un référendum constituant oul législatif mais un référendum visant à ELIRE une assemblée constituante.

Questions

  1. Pourquoi ne pas inclure le sujet des traités ?
  2. Pourquoi 5% d'electeurs requis pour le référendum visant cette assemblée : deux millions trois cent mille électeurs !?
  3. Pourquoi maintenir entre les mains des représentants élus la possibilité de lancer des référendums ?
  4. Et surtout pourquoi laisser l'article 3 tel quel ?

Laisser l'article 3 de la Constitution en l'état, c'est refuser aux citoyens le droit essentiel au principe même d'initiative : la souveraineté. Voici l'article 3 actuel :

Article3actuel

Et voici l'article 3 modifié que l'association Article 3 propose depuis 2013 :

Article3modifie

Faux débats et faux RIC : même combat

Inviter à débattre en faisant savoir que les résultats seront soumis à un veto d'Etat, c'est organiser un faux débat.

Inviter à voter pour un un texte "visant à instaurer la possibilité de référendums d'initiative citoyenne" alors que ce n'est pas le cas, c'est débatre d'un RIC qui n'en est pas un.

Bref, nous vous invitons à dénoncer les manoeuvres politiciennes d'où qu'elles viennent. Et à engager de vrais débats. Devant votre porte autour de vos ronds-points et sur les plateformes en ligne qui le méritent.

 

 

Lu 301 fois