Pulvériser les principaux arguments anti-RIC

Sommaire

Objection n°4 : Le RIC favoriserait l’influence des démagogues et populistes

En réalité, les démagogues et populistes ont bien plus d’opportunités dans le cadre d’un système purement représentatif, car ils peuvent récupérer un vote protestataire ! Quand les citoyens sont ravalés au simple rang d’électeurs, réduits à une totale impuissance politique entre deux échéances électorales, et si par dessus le marché ils s’aperçoivent que la même politique est mise en œuvre alors qu’ils ont mis d’autres personnes et d’autres partis aux commandes, comment peuvent-ils exprimer leur mécontentement autrement qu’en donnant un coup de pied dans la fourmilière ?

A l’inverse, en démocratie directe, on est amené à se prononcer sur des questions concrètes et non à élire des personnes qui s’empresseront de renier leurs promesses électorales. Et il faut bien sûr distinguer le référendum d’initiative citoyenne de ces « référendums-plébiscites » par lesquels certains régimes autoritaires cherchent à légitimer leurs décisions : ces derniers sont à l’initiative du pouvoir, ce qui change tout ! (En Suisse, c’est rigoureusement interdit).


Lu 52907 fois Dernière modification le lundi, 10 novembre 2014 22:00

Éléments similaires